• Colonel By News

The Problem with Microplastics

Updated: 5 days ago


Seyla Wickramasinghe

26/11/21




Microplastics are one of the truly devious assassins of the environment that tend to sneak right under our noses.

Microplastics are defined as any particle of plastic that is less than five millimetres in size. They range in volume from pieces of tangible material to particles so small that they’re completely invisible to the naked eye. Unlike large plastics, microplastics cannot be processed by recycling plants. Each year, about 1 million tons of tiny plastic fibres are released into wastewater, unable to be filtered out by water treatment plants due to their minuscule nature. The negative impacts of microplastics go much deeper than simply taking up space or being directly consumed by marine animals. When you factor in the depth of the problem, the impact on wildlife and humans on a real-world scale is almost incomprehensible.

Microplastics can derive from a variety of sources. Larger pieces of plastics that end up in the ocean can become microplastics through erosion. Somewhat unintentionally, we individuals may interact with microplastics every day. Health and beauty products such as makeup, exfoliating shower gel, and even toothpaste use plastic microbeads, which ultimately end up washing down the drain and into the oceans. If your primary method of transportation is a car, bus, or bike, friction from the tires releases microplastic dust that ends up in our atmosphere. Clothing made from synthetic material such as polyester and spandex sheds thousands of microplastic fibres every time they go through the wash. Paint and other craft supplies such as glitter, despite seeming small and insignificant, can take years to decompose.

Microplastics have a severe impact on humans. A study commissioned by the World Wildlife Fund estimated that people consume about 5 grams of plastic per week, from various plastic and microplastic sources. As microplastics enter aquatic systems, humans end up consuming polluted water, fish, and other seafood, which allows harmful chemicals to enter our bodies. This leads to a plethora of health problems, including reproductive harm and obesity.

There are several ways to mitigate the impact of microplastics. Bottled water contains two times the amount of microplastics as tap water, so a simple solution is to opt to get your drinking water from the tap instead of from single-use bottles. Next, don’t heat your food in plastic containers, as chemicals have been found to leach from the plastic into the food. Lastly, try to consume fresh foods rather than overly processed foods because they’re less likely to have been exposed to or contaminated by the chemicals found in microplastics.

Microplastics are a global issue that has widespread, detrimental effects on humans and the environment. By learning how to minimize their impact, we can work towards a greener future.




FRANÇAIS

Traduit par: Nour Kouaidia

Le problème des microplastiques


Les microplastiques sont l'un des assassins les plus sournois de l’environnement et ont tendance à se faufiler juste sous nos nez.

Les microplastiques sont définies comme étant n’importe quelle particule de plastique qui est de moins de 5 millimètres de taille. Ils viennent dans une variété de volumes où certains sont de si petite taille qu’ils ne sont pas visibles à l'œil nu. Contrairement aux plastiques de grande taille, les microplastiques ne peuvent pas être traités avec le recyclage de plantes. Chaque année, près d’un million de tonnes de petites fibres de plastiques sont jetés dans les eaux usées, incapables d’être filtrés par des traitements d’eau à cause de leur nature minuscule. Les impacts néfastes des microplastiques sont bien plus graves qu’un problème d’espace ou d’être directement consommés par des animaux marins. Quand nous prenons en compte la gravité de ce problème, son impact sur la faune et les êtres humains à l’échelle mondiale est presque incompréhensible.

Les microplastiques proviennent d’une variété de sources. Les grandes pièces de plastique qui se retrouvent dans les océans peuvent se transformer en microplastiques par l’érosion. D’une façon involontaire, nous interagissons avec des microplastiques chaque jour. Les produits de santé et de beauté comme le maquillage, le gel de douche ou même le dentifrice sont des produits faits de microbilles en plastique qui en fin de compte se retrouveront dans les océans. Si notre méthode primaire de transportation est la voiture, le bus ou le vélo, la friction des pneus de ceux-ci émettent de la poussière de microplastiques qui se retrouveront dans notre atmosphère. Les habits fait de matériaux synthétiques comme le polyester et l'élasthanne rejettent des milliers de fibres microplastiques à chaque fois qu’ils sont lavés. La peinture et d’autres matériaux de bricolage comme les paillettes, peuvent prendre des années à se décomposer, malgré leur apparence petite et insignifiante.

Les microplastiques ont un impact sévère sur les humains. Une étude conduite par les Fonds Mondiaux pour la Faune a estimé que les humains consomment près de cinq grammes de plastique par semaine, provenant de nombreuses sources de plastiques et microplastiques. Lorsque les microplastiques entrent les systèmes aquatiques, les humains terminent par consommer de l’eau, des poissons et autres fruits de mer pollués ce qui permet aux produits chimiques nocifs d'entrer dans nos corps. Ceci mène à une multitude de problèmes de santé, incluant des dangers reproductifs et l’obésité.

Il y a de nombreuses façons de mitiger l’impact des microplastiques. L’eau embouteillée contient deux fois le montant de microplastiques comparativement à l’eau du robinet, donc une solution simple à ceci serait de favoriser l’eau du robinet comme source d’eau plutôt que des bouteilles d’eau à usage unique. Ensuite, ne réchauffez pas votre nourriture dans des contenant de plastique puisque des produits chimiques du contenant ont été trouvés à s’infiltrer dans la nourriture. Finalement, essayez de consommer des aliments frais plutôt que les aliments transformés puisque qu’il y a moins de chance qu’ils soient exposés ou contaminés par des produits chimiques trouvés dans les microplastiques.

Les microplastiques sont un grand problème mondial qui a répandu les effets néfastes sur les humains et l’environnement. En apprenant à minimiser leur impact, nous pouvons travailler vers un futur plus vers.






SOURCES:

https://www.nationalgeographic.com/science/article/microplastics-in-virtually-every-crevice-on-earth

https://www.nationalgeographic.com/environment/article/you-eat-thousands-of-bits-of-plastic-every-year

https://www.washingtonpost.com/health/youre-literally-eating-microplastics-how-you-can-cut-down-exposure-to-them/2019/10/04/22ebdfb6-e17a-11e9-8dc8-498eabc129a0_story.html





9 views0 comments

Recent Posts

See All