• Colonel By News

The Modern-Day Monarchy Bombshell

Madeline Blackmore

19/03/21



The release of Oprah Winfrey’s staggering interview accompanied by Meghan Markle and Prince Harry has the public buzzing in awe, regarding the explosive information that was disclosed. Many in the media are concerned as we see these shocking allegations come to light. This layered interview has many skeptical of the reality of the royal family behind palace walls, and what this bombshell means for the future of the monarchy…


Striking and even disturbing content kept coming throughout the two-hour-long special and the following morning Oprah released even more unseen clips. The subject that made headlines at lightning speed was the topic regarding a discussion between certain senior members of the royal family supposedly expressing concerns for the potential dark skin colour of Meghan and Harry’s son Archie, and how that might reflect on the family. Throughout the interview, they also discussed their decision to depart from their royal duties for reasons of racism, gaslighting, lack of support and mental health. Meghan disclosed that she was in a devastating, harmful mental state and when she attempted to request a support system she was and shut down, contributing to the decision of their departure.


After these many allegations arose, the public began to voice their opinions. UK-TV host Piers Morgan exclaimed that “he didn’t believe a thing” Meghan disclosed throughout the interview including her explanation of her suicidal thoughts as a royal. Morgan also expressed his anger, believing that Meghan is making out the whole royal family to be white supremacists. After his claims, the media responded with hasty complaints of disrespect. Yet he refused to apologize due to his “freedom of speech”, and quickly quit after altercations with his management team. Piers wasn’t the only one to make a remark. Even Prince William was asked, "Is the royal family a racist family, sir?" by a reporter and responded with, "We're very much not a racist family." Even Queen Elizabeth responded in a classy manner. She simply said, "Whilst some recollections may vary, they are taken very seriously and will be addressed by the family privately." Despite the altercations, the royal family as a whole continues to deal with the situation discreetly, going forth with their royal duties.


The media was informed that Harry’s father refused the calls of his second son and Harry was then stripped of security detail. After this information was released there was talk about whether it was Charles who had discussed the skin colour of his grandchild. We were later informed that Meghan and Harry decided to keep the identity of the senior royal discrete. They did in fact finalize that it was not the current monarch, Queen Elizabeth or Prince Philip.

We pursue this story with open-ended questions regarding the future of the royal family and how bruised relationships will heal. This bombshell interview could possibly have multi-generational consequences, as more information is being conspired and released. The dark reality of the monarchy continues to be a mysterious narrative, perpetuated and explored by the media...



FRANÇAIS


La nouvelle bombe de la monarchie moderne


La publication de l'interview stupéfiante d'Oprah Winfrey accompagnée de Meghan Markle et du prince Harry a suscité l'émerveillement du public, au vu des informations explosives qui ont été divulguées. Nombreux sont ceux qui réagissent avec inquiétude dans les médias face à des allégations choquantes. Cette interview en couches a de nombreux sceptiques quant à la réalité de la famille royale derrière les murs du palais et à ce que cette bombe signifie pour l'avenir de la monarchie ...


Le contenu frappant, voire dérangeant, n'a cessé d'affluer tout au long de l'émission spéciale de deux heures et, le lendemain matin, Oprah a diffusé encore plus d'extraits inédits. Le sujet qui a fait les gros titres à la vitesse de l'éclair est celui d'une discussion entre certains membres éminents de la famille royale qui auraient exprimé des inquiétudes quant à la couleur de peau potentiellement foncée du fils de Meghan et Harry, Archie, et à la façon dont cela pourrait se répercuter sur la famille. Tout au long de l'interview, ils ont également évoqué leur décision de quitter leurs fonctions royales pour des raisons de racisme, de harcèlement moral, de manque de soutien et de santé mentale. Meghan a révélé qu'elle était dans un état mental dévastateur et nocif et que lorsqu'elle a tenté de demander un système de soutien, elle a été fermée, ce qui a contribué à la décision de leur départ.


Après que ces nombreuses allégations aient été portées à l'attention du public, les gens ont commencé à exprimer leurs opinions. L'animateur de la chaîne de télévision britannique, Piers Morgan s'est exclamé qu'"il n'a rien cru" de ce que Meghan a révélé tout au long de l'interview, y compris l'explication de ses pensées suicidaires en tant que membre de la famille royale. Morgan a également fait part de sa colère, car il pense que Meghan fait passer toute la famille royale pour des suprématistes blancs. Après ses affirmations, les médias ont répondu par des plaintes hâtives pour manque de respect. Pourtant, il a refusé de s'excuser en raison de sa "liberté d'expression", et a rapidement démissionné après des altercations avec son équipe de direction. Piers n'a pas été le seul à faire une remarque. Même le prince William s'est vu demander par un journaliste : "La famille royale est-elle une famille raciste, monsieur ?" et a répondu : "Nous ne sommes absolument pas une famille raciste." Même la Reine Elizabeth a répondu de manière très classe. Elle a simplement déclaré : "Si certains souvenirs peuvent varier, ils sont pris très au sérieux et seront abordés par la famille en privé." Malgré les altercations, la famille royale dans son ensemble continue à gérer la situation discrètement et à poursuivre ses fonctions royales.


Les médias ont été informés que le père de Harry a refusé les appels de son deuxième fils et que Harry a alors été privé de sa garde rapprochée. Après la publication de cette information, on s'est demandé si c'était Charles qui avait discuté de la couleur de peau de son petit-fils. On a appris par la suite que Meghan et Harry avaient décidé de rester discrets sur l'identité de l'aîné de la famille royale. Ils ont en fait décidé qu'il ne s'agissait pas du monarque actuel, la reine Elizabeth ou le prince Philip.

Nous poursuivons avec des questions ouvertes concernant l'avenir de la famille royale et la manière dont les relations vont se rétablir. Cette interview choc pourrait avoir des conséquences sur plusieurs générations, car de plus en plus d'informations sont conspirées et publiées. La sombre réalité potentielle de la monarchie doit continuer à être un récit mystérieux, perpétué et exploré par les médias...


23 views0 comments

Recent Posts

See All