• Colonel By News

Is Reading Still Relevant in 2022?

Shireen Ciccarelli

14/01/22




This year, I set a challenge for myself. One that I have wanted to pursue for a long time, but have never had the willpower to do. That challenge is leisure reading. My goal, more specifically, is to read 22 books in 2022.


It is distressing, to say the least, how I went from the avid reader I was at the age of 10, (reading all the childhood classics from James and the Giant Peach to The Phantom Tollbooth to entire series like Harry Potter, Anne of Green Gables, The Chronicles of Narnia, and the Oz books), to reading, dare I say, three books for fun in the past year.


I know that I am not alone in my inability to latch on to leisure reading as easily as I would like to. So the question I find myself turning over in my head, as I compile a list of all the classics that I have never had the chance to read, is: What is it that is stopping us from reading? Why is it that so many people from our generation don’t read for fun anymore?


In my quest to find answers, I turned to the students of Colonel By and the community. Through a string of questions, I sought to find out what students think is stopping them from reading. Many students say that school is the main obstacle that prevents them from having both the time and motivation to read what they love. As Amani, a first-year student in university explained: “In school, you are reading all these textbooks and just doing a lot of reading, so when you finally have free time, the last thing on your mind is to do more reading.” A student in grade 10 at Colonel By explains how she finds it most difficult to make time for reading when she has a class with an overly strenuous workload.


However, schoolwork isn’t entirely to blame. With the rise of social media, many students are finding not only that precious hours are wasted scrolling through their phones, but that this activity has actually reduced their attention spans. Nora in grade 11 says that it’s laziness rather than lack of time that prevents her from reading as much as she would like to: “When I'm on my phone or watching a movie, I always do something else [at the same time]”. When watching a movie, for example, she tends to scroll through her phone, “but with reading that obviously doesn’t work”. Another student remarks that “with social media and the Internet and other forms of media and films”, such as short clips on TikTok and Instagram, “I have found my attention span [has] drastically reduced”.


With all these obstacles, many students have resorted to reading mostly during the holidays, like summer and winter break. But not exclusively. Amidst the chaos and responsibilities of schoolwork, you wouldn't expect students to keep up their reading. Yet, contrary to these misconceptions, leisure reading maintains a considerable prevalence within the lives of many of our CB students.


When asked if she reads for leisure, a student replied that she does. “In fact, in 2021 I read 30 books!”


Leisure reading is something that many people swear by. It has been described by students as an “escape [from] the troubles and stressors of everyday life”. Others would call it the perfect pass-time, something that enhances your vocabulary, or even better, your imagination.


There was an overwhelming response from students who find it fuels their imagination. As Zoe, a grade 11 student at CB, describes it, it’s a way to escape her own troubles by worrying about someone else’s. It also makes time fly: “I’ll wake up, I’ll start reading, and then the next thing I know it’s 6 o’clock and I just read a whole book.”


Despite the newfound accessibility to movies, short clips, and information on demand, books still have a place in our lives, as the students of Colonel By have made abundantly clear. Zoe says that there is often a better chance to get to know characters in books in comparison to movies; they’re longer so there’s more character development. Nora agrees, saying that “you can imagine stuff in your own way”. Your imagination has more freedom to take flight in a novel in comparison to a movie.


Ultimately, it is clear that despite the struggles we all face with time management and balancing the multitude of responsibilities that we encounter daily, especially in our last years of high school, the benefits of leisure reading can never be overrun by any number of essays or TikToks.



 

FRANÇAIS

Julia Dan


La lecture est-elle toujours importante en 2022 ?



Cette année, j’ai lancé un défi pour moi-même. C’est pour quelque chose que, même si j’ai voulu poursuivre pendant long temps, je n’ai pas eu la volonté de faire. Mon but, plus spécifiquement, c’est de lire 22 livres en 2022.


C’est pénible pour le moins, comment j’ai commencé comme un passionné de lecture à l'âge de 10, (en lisant tous les livres classiques comme James et le Pêche Géante, Le Royaume fantôme, et des séries entières comme Harry Potter, Anne aux Pignons Verts, Le Monde de Narnia, et les livres d’Oz), et j’ai devenu quelqu'un qui a lut probablement trois livres dans la dernière année.


Je sais que je ne suis pas le seul à avoir l’incapacité de lire dans la mesure que je voudrais. Alors, en créant une liste de classiques que j’ai jamais eu la chance de lire, je me retrouve à penser à la question suivante: Qu’est-ce qui nous empêche de lire? Pourquoi est-ce que tellement d’ados de notre génération ne lisent plus pour le plaisir?


Dans ma quête de réponses, je me suis tourné vers les élèves de Colonel By et la communauté. Par une série de questions, j'ai cherché à savoir ce qui, selon les élèves, les empêche de lire. De nombreux élèves disent que l'école est le principal obstacle qui les empêche d'avoir à la fois le temps et la motivation de lire ce qu'ils aiment. Comme l'a expliqué Amani, un étudiant de première année à l'université : « À l'école, vous lisez tous ces manuels et vous faites simplement beaucoup de lecture, alors quand vous avez enfin du temps libre, la dernière chose à laquelle vous pensez est de faire plus de lecture. » Une élève de 10e année à Colonel By explique qu'elle a le plus grand mal à trouver du temps pour lire lorsqu'elle a un cours dont la charge de travail est trop importante.


Mais ce n'est pas seulement le travail scolaire qui pose problème. Avec les médias sociaux, de nombreux étudiants constatent qu’ils perdent de précieuses heures en faisant défiler leurs téléphones. La diminution de leur capacité d'attention est aussi grâce aux médias sociaux. Nora en 11e année dit que c'est la paresse plutôt que le manque de temps qui l'empêche de lire moins qu'elle voudrait : « Quand je suis au téléphone ou quand je regarde un film, je fais toujours autre chose [en même temps] ». Lorsqu'elle regarde un film par exemple, elle a tendance à faire défiler son téléphone, «mais avec les livres ça ne marche évidemment pas». Un autre étudiant ajoute à cela, en disant qu' «avec les médias sociaux et Internet et d'autres formes de médias et de films, » comme des clips courts sur TikTok et Instagram, «j'ai constaté que ma capacité d'attention [s'est] considérablement réduite».


Avec tous ces obstacles, beaucoup d’étudiants font la lecture principalement pendant les vacances, comme les vacances d'été et d'hiver. Mais pas exclusivement. Au milieu du chaos et des responsabilités du travail scolaire, on ne s'attend pas que les élèves fassent la lecture pour le plaisir. Mais contrairement à mes idées fausses, la lecture de loisirs reste toujours pertinente dans la vie de nos étudiants en CB.


Quand j’ai demandé à une élève a CB si elle lisait pour le plaisir, elle m’a dit « bien sûr, en fait, en 2021, j’ai lu 30 livres! »


La lecture de loisir est une activité à laquelle beaucoup de gens ne jurent que par elle. Des étudiants l'ont décrite comme une « évasion [des] problèmes et des facteurs de stress de la vie quotidienne ». D'autres la considèrent comme un passe-temps idéal, qui enrichit votre vocabulaire ou, mieux encore, votre imagination.


Les étudiants de CB trouvent que la lecture pousse leur imagination. Zoe, une élève de 11e année à CB, a dit que c'est une façon d'échapper à ses propres problèmes en se souciant de ceux de quelqu'un d'autre. Cela aide aussi à passer le temps: « Je me réveille, je commence à lire, et puis la prochaine chose que je sais, c'est 18h et je viens de lire un livre complet. »


Malgré la nouvelle accessibilité aux films, aux courts métrages et à l'information à la demande, les livres ont toujours leur place dans nos vies, comme l'ont clairement montré les élèves de Colonel By. Zoé dit qu'il est souvent plus facile d'apprendre à connaître les personnages dans les livres que dans les films ; ils sont plus longs, ce qui permet de mieux les développer. Nora est d'accord, car « on peut imaginer des choses à sa façon ». Votre imagination a plus de liberté pour s'envoler dans un roman que dans un film.


En fin de compte, il est clair que malgré les difficultés que nous rencontrons tous pour gérer notre temps et équilibrer la multitude de responsabilités qui nous incombent quotidiennement, en particulier au cours de nos dernières années de lycée, les avantages de la lecture de loisir ne pourront jamais être supplantés par un nombre quelconque de dissertations ou de TikToks.



 

Sources


[Bookshelves with old books]. (n.d.) Pinterest. Accessed on 14 January 2022. https://www.pinterest.ca/pin/46443439898316619/





37 views0 comments

Recent Posts

See All