• Colonel By News

Celebrating Black History Month

Contributors: David O’Sullivan and Jet Nyangezi

Produced and translated by Julia Dan

(19/02/2021)


(Wilson 2019)


In keeping with the celebrations of Black History Month, Colonel By News had the honour of interviewing CB students and members of Black Excellence Club, David O’Sullivan and Jet Nyangezi, on the subject of race, identity, and Black history. Please appreciate their insightful comments below.


Why is it crucial that we celebrate Black History Month?


Jet

It is vital that we celebrate the achievements of those that came before us, as well as honour their experiences, trials & tribulations as well as sacrifices. Their contributions to history must never be forgotten. It also allows for an open discussion about the challenges that face the Black community.


David

If people don't remember the tragedies that the Black community has suffered, the hope for equality dwindles. Without awareness and evidence of our pain, it would be so easy to dismiss Black people as a whole and to deny our right to freedom.


What does Black History Month mean to you?


David

For me, Black History Month is a sign of progress and a beacon of hope towards a more equal society. Every year, I remember once again what it was like for so many who came before me who had to do twice the work for just half the reward, based on nothing but skin colour. It's a sign that we are moving forward and that even if progress is slow, it's still there. Small steps over time will make massive differences for future generations of the Black community.


Jet

To me, Black History Month means learning more about Black history and the contributions of Black people throughout history. It also means having productive discussions about issues, creating solutions, and educating people.


Who is an influential figure from Black history that you would like to highlight?


David

Malcolm X is an extremely important figure to me and to my point of view on protests. As a controversial figure who was unafraid to resort to violence, his story brings up the important point that there is no right way to protest. Disruption and the gathering of attention can be brought about in a variety of ways, and the whole point is to let everyone know that something isn't right and that change needs to be made. "By any means necessary".


Jet

Dudley Laws is someone that I recently learned about. He started the: Black Action Defence Committee in Toronto during the ‘80s and ‘90s. Learning more about people like him inspires me to be, truly, the change I want to see.


What are some troubles currently facing Black people in Canada, in or outside of school?


David

The biggest issue that Black people are facing in Canada is the fact that very few people want to accept the fact that racism happens here, within our borders, and is not exclusive to our southern counterpart. For some reason, Canadians have developed a high and mighty attitude and an ignorant view on racism and many of us claim that racism isn't “as big of an issue” here. Because of this, racism remains much more covert and harder to call out, for fear of gaslighting. This puts Black Canadians in a situation where they believe the racial issues they encounter are uncommon and therefore need not be talked about, even when that notion couldn't be further from the truth.


Jet

Taking the example of CB, I'd say representation is an issue. There aren't many Black & POC teachers at CB. While this can be attributed to other existing factors, I believe the OCDSB should really have inclusivity at the teaching level.


What will Black Excellence Club shift its focus towards after the month of February?


David

After February, Black Excellence Club will be turning its focus towards the Student Resource Officer program. We aid to move forward with change locally by intending to ensure the removal of police from schools to lessen their negative impacts on students of colour.


Any last thoughts/concepts/ideas that you would like to cover?


Jet

I hope that this February, everyone finds some way to celebrate/participate in Black History Month. Your involvement can range from self-education on important issues to reaching out to people and speaking out against any injustice.


David

Remember that change starts small. Just small changes in how you perceive Black people or how you approach conversations concerning race could eventually lead to large impacts in your surroundings to dismantle racism. You have to first address your own biases and prejudices before tackling those carried by the ones around you.



“Not everything that is faced can be changed, but nothing can be changed until it is faced” - James Baldwin


FRANÇAIS


Au sujet du Mois de l'histoire des Noirs


Dans le cadre des célébrations du Mois de l'histoire des Noirs, Colonel By News a eu l'honneur d'interviewer des étudiants de CB et membres du Black Excellence Club, David O'Sullivan et Jet Nyangezi, sur le thème de la race, de l'identité et de l'histoire des Noirs. Veuillez apprécier leurs commentaires perspicaces ci-dessous.


Pourquoi est-il crucial de célébrer le Mois de l'histoire des Noirs?


Jet

Il est essentiel que nous célébrions les réalisations de ceux qui nous ont précédés, et que nous honorions leurs expériences, leurs épreuves et leurs sacrifices. Leurs contributions à l'histoire ne doivent jamais être oubliées. Cela permet également de discuter ouvertement des défis auxquels est confrontée la communauté Noire.


David

Si les gens ne se souviennent pas des tragédies que la communauté Noire a subi, l'espoir d'égalité s'amenuise. Sans conscience et sans preuve de notre douleur, il serait si facile de rejeter les Noirs dans leur ensemble et de nier notre droit à la liberté.



Que signifie pour vous le Mois de l'histoire des Noirs?


David

Pour moi, le Mois de l'histoire des Noirs est un signe de progrès et une lueur d'espoir vers une société plus égalitaire. Chaque année, je me souviens une fois de plus de ce qui ont vécu tous ceux qui m'ont précédé et qui ont dû faire deux fois le travail pour la moitié de la récompense à cause de la couleur de leur peau. C'est un signe que nous avançons et que même si les progrès sont lents, ils sont toujours là. De petits pas au fil du temps feront des différences énormes pour les générations futures de la communauté Noire.


Jet

À mon avis, le Mois de l'histoire des Noirs signifie en apprendre davantage sur l'histoire des Noirs et les contributions des Noirs à travers l'histoire. Cela signifie également avoir des discussions productives sur les problèmes, créer des solutions et éduquer les gens.


Qui est une figure influente de l'histoire des Noirs que vous aimeriez mettre en valeur?


David

Malcolm X est une figure extrêmement importante pour moi et pour mon point de vue sur les manifestations. En tant que personnage controversé qui n'avait pas peur de recourir à la violence, son histoire soulève le point important qu'il n'y a pas de façon « correcte » de protester. La perturbation et l'attention peuvent être provoquées de diverses manières, et le but est de faire savoir à tout le monde que quelque chose ne va pas et que des changements doivent être apportés. "Par tous les moyens nécessaires".


Jet

Dudley Laws est quelqu'un que j'ai récemment découvert. Il a fondé le Black Action Defence Committee à Toronto dans les années 80 et 90. En apprenant davantage sur des gens comme lui m'inspire à être, vraiment, le changement que je veux voir.


Quels sont les problèmes auxquels sont actuellement confrontés les Noirs au Canada, à l'école ou en dehors de l'école?


David

Le plus grand problème auquel les Noirs sont confrontés au Canada est le fait que très peu de gens veulent accepter le fait que le racisme se produit ici, à l'intérieur de nos frontières, et n'est pas exclusif à notre homologue du Sud. Pour une raison quelconque, les Canadiens ont développé une attitude supérieure et une vision ignorante du racisme et beaucoup d'entre nous affirment que le racisme n'est pas « un problème aussi grave » ici. C'est pourquoi le racisme reste beaucoup plus caché et plus difficile à dénoncer. Cela place les Canadiens Noirs dans une situation où ils croient que les problèmes raciaux qu'ils rencontrent sont peu fréquents et qu'il n'est donc pas nécessaire d'en parler, même si cette notion ne pourrait pas être plus éloignée de la vérité.


Jet

En prenant l'exemple de CB, je dirais que la représentation est un problème. Il n'y a pas beaucoup d'enseignants Noirs & personnes de couleur à CB. Bien que cela puisse être attribué à d'autres facteurs existants, je pense que l'OCDSB devrait vraiment faire preuve d'inclusivité au niveau de l'enseignement.


Sur quoi le Black Excellence Club va-t-il se concentrer après le mois de février?


David

Après février, le Black Excellence Club se concentrera sur le programme d'agents de ressources pour les étudiants. Nous aidons à faire avancer le changement au niveau local en ayant l'intention d'assurer le retrait de la police des écoles afin de réduire son impact négatif sur les élèves de couleur.


Avez-vous des dernières pensées / concepts / idées que vous aimeriez aborder?


Jet

J'espère que ce mois de février, chacun trouvera un moyen de célébrer / participer au Mois de l'histoire des Noirs. Votre participation peut inclure de l'auto-éducation sur des questions importantes à la prise de contact avec les gens et la dénonciation de toute injustice.


David

N'oubliez pas que le changement commence avec des actions minuscules. De petits changements dans la façon dont vous percevez les Noirs ou dont vous abordez les conversations sur la race pourraient finir par avoir de grandes répercussions dans votre environnement pour démanteler le racisme. Vous devez d'abord vous attaquer à vos propres préjugés avant de vous attaquer à ceux qui sont véhiculés par ceux qui vous entourent.


« Tout ce qui est confronté ne peut pas être changé, mais rien ne peut être changé tant qu’il n’est pas confronté » - James Baldwin

Recent Posts

See All